photo ©Lennart Van Roosendaal
 

Actualités

13
mar

POURSUITE DE LA CROISSANCE RÉSULTAT NET : + 22 % CROISSANCE DU DIVIDENDE DE 11 % À 2,68 €


Paris, le 13 mars 2017, 17h35

 
Le Collège de la Gérance s’est réuni le 10 mars et a arrêté les comptes de l’exercice 2016 ; ces comptes ont été approuvés par le Conseil de Surveillance du 13 mars 2017. Un rapport avec une certification sans réserve est en cours d’émission par les Commissaires aux comptes.

L’année 2016 a été caractérisée par une bonne croissance de l’activité globale en volumes (+ 15 %) permettant de générer une excellente performance du résultat net part du Groupe : + 22 % à 208 M€.
 
(en M€)20152016Variation
Chiffre d'affaires2 9133 0043 %
Résultat Brut d'Exploitation (RBE)34541119%
Résultat Opérationnel Courant (ROC) dont24030025 %
Rubis Énergie15519224%
Rubis Support et Services486943%
Rubis Terminal49514%
Résultat net part du Groupe17020822%
Capacité d'autofinancement26132625%
Investissements industriels143163-
Bénéfice par action dilué4,064,6414%
Dividende par action*2,422,6811 %
* Montant proposé à l’AGM du 8 juin 2017


Note : l’affectation des activités entre les secteurs Rubis Energie et Rubis Support et Services a été modifiée sur l’exercice 2015. Le tableau ci-dessus tient compte de cet ajustement.



Les résultats sont tirés par Rubis Énergie (activité de distribution de produits pétroliers), grâce à des volumes en hausse de 17 % (+ 5 % à périmètre constant). Au total, le ROC de Rubis Énergie s’élève à 192 M€, en augmentation de 24 % (+ 9 % à périmètre constant).

L’activité Support et Services, comprenant la Sara (raffinerie des Antilles) et l’ensemble des activités de shipping, négoce et services, affiche un ROC de 69 M€, en hausse de 43 % (+ 19 % à périmètre constant). L’intégration globale de la Sara ainsi que la forte croissance des activités de négoce réalisées dans les Caraïbes expliquent l’excellente performance du pôle.

Rubis Terminal enregistre une croissance globale de ses recettes de 5 %, tirée par l’international (+ 11 %). La branche a poursuivi sa politique d’extension de capacités en pétrochimie (zone ARA) et en pétrole (nouveaux contrats de stockage stratégique en France). En intégrant la contribution des sociétés mises en équivalence (Anvers et Turquie), le ROC atteint 63 M€ en progression de 8 % (contre + 4 % en données publiées).

Les investissements industriels du Groupe s’élèvent à 163 M€, auxquels s’ajoutent 27 M€ d’acquisitions nettes des filiales.

La structure financière consolidée au terme de l’exercice demeure particulièrement solide, avec un ratio de dette rapportée au résultat brut d’exploitation de 0,6 permettant d’envisager de nouvelles acquisitions.

L’excellente qualité des résultats permettra de proposer, lors de la prochaine Assemblée Générale des actionnaires, le versement d’un dividende unitaire en hausse de 11 %, à 2,68 €, en ligne avec sa croissance historique.


RUBIS ÉNERGIE : Distribution de produits pétroliers
 


L’activité en volumes de Rubis Énergie a enregistré une progression de 17 % (+ 5 % à périmètre constant). La croissance globale des volumes conjuguée à l’effet positif du redéploiement en Afrique du Sud et aux croissances de périmètre (apports des acquisitions réalisées en 2015, notamment la Réunion), a permis de générer des résultats en forte hausse avec un ROC à 192 M€ (+ 24 %). À périmètre constant, la croissance du ROC atteint + 9 %.

L’évolution de la branche Rubis Énergie par zone géographique s’analyse ainsi :
  • la zone Europe enregistre des volumes stables malgré des conditions climatiques particulièrement défavorables sur l’hiver 2016. La stabilité du RBE (-1 %) reflète la réalité économique de la performance tandis que la croissance du ROC à + 15 % s’explique par deseffets de provisions (reprises) réparties sur différentes filiales ;
 
  • la zone Caraïbes affiche sur la période des volumes en augmentation de 9 %, (1,6 million de m3) tirés par la bonne tenue de l’économie américaine avec ses effets positifs sur le tourisme et les gains de pouvoir d’achat liés à la forte baisse des prix de l’énergie. Le ROC, en retrait de 5 % (effets du cyclone Matthew, problème d’approvisionnement qualité-produits à la Jamaïque perturbant l’ensemble des opérateurs, transfert de l’activité aviation aux îles Caïmans) doit s’apprécier par rapport à un contexte de marge particulièrement favorable en 2015 ;
 
  •  enfin, la bonne progression des résultats de la zone Afrique (ROC : + 90 %), qui enregistre une croissance des volumes de 65 % à 907 000 m3, s’explique tant par la performance du périmètre historique (Afrique du Sud, Maroc, Madagascar), que par les nouveaux périmètres acquis mi-2015, notamment SRPP et Djibouti. L’activité bitumes en Afrique (Eres) a été pénalisée par l’ajustement économique sévère que traverse le Nigéria avec notamment une forte dépréciation de la monnaie locale.

D’une façon générale, la performance 2016 doit s’apprécier au regard des résultats historiquement élevés de 2015, qui avaient bénéficié pleinement de la configuration des prix se traduisant par une hausse exceptionnelle des marges unitaires de 15 %.


RUBIS SUPPORT ET SERVICES : Activité de raffinage, de shipping et de négoce-approvisionnement
 


Ce sous-ensemble regroupe les outils d’approvisionnement de Rubis Énergie en produits pétroliers.
Le ROC de Rubis Support et Services atteint 69 M€ (+ 43 %) :
  • les résultats de la Sara (participation de 71 % dans la raffinerie des Antilles) désormais intégrée globalement, sont comptabilisés selon l’application du décret et sont stables par rapport à 2015 ;
 
  • la contribution du négoce-approvisionnement-shipping est en forte augmentation à 39 M€, avec notamment une forte croissance de l’activité négoce de produits pétroliers et une meilleure contribution du shipping (12 navires affrétés ou en pleine propriété). Au total en 2016, 1,3 million de m3 ont été négociés au sein de la branche ;

  • le négoce-approvisionnement de bitumes a présenté moins d’opportunités en 2016 compte tenu de la configuration des prix entre les zones Amérique-Europe-Asie entraînant un recul de sa contribution. À terme, la stratégie d’Eres consiste à diversifier ses approvisionnements tout en sécurisant par des alliances ou joint-ventures des débouchés en distribution finale.


RUBIS TERMINAL : Stockage de produits liquides
 


L’activité stockage fait apparaître en données publiées une progression des recettes de 2 %. Cependant, en prenant en considération la totalité des actifs du périmètre (intégrant les sociétés mises en équivalence), les facturations stockage ont progressé de 5 % à 181,2 M€ se répartissant comme suit :

• Stockage France (+ 2 %) :

- l’activité pétrole, qui représente 76 % des facturations France, enregistre une croissance de 4 %, dans un contexte où la consommation de produits pétroliers en France était en léger retrait (- 0,6 %),

- l’ensemble des autres produits, qui représentent 1/4 des recettes est globalement stable ;


• Hors France (+ 11 %) :

- la hausse des recettes de 8 % des dépôts en Europe du Nord traduit une forte avance sur le dépôt d’Anvers grâce à de nouveaux contrats, alors que les recettes du dépôt de Rotterdam subissaient l’effet de réallocation de contrats spot en contrats à moyen terme. Les deux dépôts ont procédé à des extensions de capacités sur l’exercice (à Rotterdam, 80 % des nouvelles capacités construites en 2016 sont désormais réservées),

- la Turquie, qui affiche une augmentation des recettes de 14 %, a connu un début d’année marqué par une bonne activité traders alors que la fin d’exercice était marquée par un renversement de tendance du côté traders et une reprise de l’activité à destination de l’Irak (Kurdistan).

Le ROC publié est en progression de 4 % à 54 M€. En intégrant la quote-part du résultat de sociétés mises en équivalence (Anvers et Turquie), le ROC progresse de 8 % :

- le stockage France est en progression de 9 %, avec une contribution positive du négoce ;

- les sites de Rotterdam et d’Anvers sont en retrait de 10 % (hors exceptionnels 2015) en raison de charges liées à la mise en service de nouvelles capacités sur le site de Rotterdam (35 000 m3) ;

- enfin, le dépôt de Ceyhan enregistre une forte croissance de sa contribution à 6,4 M€ (+ 29 %), grâce au réajustement des tarifs, une bonne activité traders sur une bonne partie de l’année et le retour en fin d’exercice du transit de fioul vers le Kurdistan.

PERSPECTIVES
 


Le Groupe est confiant dans sa capacité à continuer de générer de la croissance organique et à poursuivre sa politique d’acquisitions.

 

Prochain rendez-vous :

Chiffre d’affaires du 1er trimestre le 9 mai 2017 (après Bourse)
28
fév

RUBIS : DÉCLARATION CAPITAL ET DROITS DE VOTE AU 28.02.2017


Paris, le 28 février 2017, 17h35


INFORMATIONS RELATIVES AU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS PRÉVUES PAR L'ARTICLE L. 233-8 II DU CODE DE COMMERCE ET L'ARTICLE 223-16 DU RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE L'AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS

 

La société informe ses actionnaires qu'au 28 février 2017, son capital s'élève à 113 799 565 euros, divisé en 45 519 826 actions de 2,50 euros de nominal auxquelles correspondent 45 519 826 droits de vote.


*****


20
fév

RUBIS ACQUIERT LE LEADER DE LA DISTRIBUTION DE PRODUITS PÉTROLIERS EN HAÏTI

Paris, le 20 février 2017, 17h35


Rubis a signé un accord pour le rachat de l'intégralité des actions de Dinasa et de sa filiale Sodigaz, premiers distributeurs de produits pétroliers en Haïti.

Avec 600 000 m3 distribués, Dinasa, premier réseau de stations-service du pays (125 stations), opère sous la marque NATIONAL et bénéficie d'une présence sur tous les segments de l'offre de produits pétroliers, avec une position de leader en aviation, GPL, fioul commercial et lubrifiants. La société dispose d'un outil logistique d'importation stratégique et autonome (stockage, accès maritimes).

Dinasa réunit les principaux critères stratégiques recherchés par Rubis en distribution : une position de leader sur un marché de niches associée au contrôle de sa logistique d'approvisionnement.

Les volumes de vente de Dinasa représentent un accroissement de plus de 35 % de l'activité de Rubis Énergie dans la zone Caraïbes et ne manqueront pas de générer en perspective des leviers d'approvisionnement (densification du négoce dans la zone associée à des économies d'échelle en shipping).

Au cours de l'exercice clôturé le 30 septembre 2016, le groupe Dinasa a généré un résultat brut d'exploitation (RBE/EBITDA) de 40,4 millions d'euros.

L'acquisition définitive est programmée au cours du 2e trimestre 2017.

Prochain rendez-vous :

Résultats annuels 2016 le 13 mars 2017 (après Bourse)
09
fév

RUBIS : CROISSANCE EN VOLUME SOUTENUE : + 10 % - CHIFFRE D'AFFAIRES : + 1 %

Paris, le 9 février 2017, 17h45
 
Le chiffre d'affaires consolidé du quatrième trimestre atteint 810 M€ (+ 1 %) avec un volume d'activité qui s'est poursuivi à un rythme soutenu :
  • les volumes de Rubis Énergie enregistrent une croissance de 10 % (+ 7 % à périmètre constant). Ils intègrent l'accroissement du périmètre lié aux développements dans la zone Afrique (Djibouti et Afrique du Sud) 
  • les recettes stockage de Rubis Terminal - tenant compte de l'ensemble des dépôts sous gestion pris à 100 % - sont en forte croissance (+ 9 %) tirées par l'activité hors France (+ 23 %).
Parmi les facteurs externes, les cotations des produits pétroliers au quatrième trimestre, en retrait en moyenne de 16 % sur 2016, ont fortement augmenté par rapport au troisième trimestre 2016 (+ 30 %), exprimées en euros. Sur l'ensemble de l'exercice, les marges unitaires ont été globalement peu sensibles à cette configuration de prix.

Sur l'ensemble de l'exercice 2016, les volumes globaux sont en hausse de 17 % chez Rubis Énergie et de 5 % chez Rubis Terminal. Sous l'effet nominal de la baisse des cotations des produits pétroliers, le chiffre d'affaires du Groupe enregistre une hausse de 3 %.

Chiffre d'affaires (en M€)T4 - 2016VariationCumul 2016Variation
Distribution de produits pétroliers
Europe
Caraïbes
Afrique
581
139
305
137
+ 7 %
+ 13 %
+ 5 %
+ 7 %
2 153
515
1 143
495
+ 4 %
- 2 %
- 6 %
+ 51 %
Support et Services148- 20 % 563+ 2 %
Stockage de produits liquides
Prestation et stockage de produits liquides
Négoce de produits pétroliers
81
34
47
+ 8 %
+ 1 %
+ 13 %
288
131
157
- 2 %
+ 2 %
- 5 %
Total du chiffre d'affaires consolidé810+ 1 %3 004+ 3%
Il est rappelé qu'il n'y a eu aucun évènement depuis la publication des comptes au 30 juin 2016 susceptible de modifier de façon significative la structure financière du Groupe qui reste particulièrement solide en fin d'exercice.

Distribution de produits pétroliers

Rubis Énergie regroupe l'ensemble des activités de distribution de produits pétroliers : réseaux de stations-service, fioul commercial, aviation, marine, lubrifiants, bitumes et GPL.

Répartition géographique des volumes
(distribution finale)


En '000 m3T4-2016VariationVariation
à périmètre constant
Cumul 2016VariationVariation
à périmètre constant
Europe226+ 5 %+ 5%829- 1%- 1%
Caraïbes407+ 6%+ 6%1 627+ 9%+ 9%
Afrique246+ 21%+ 11%907+ 65%0%
Total878+ 10%+ 7%3 363+ 17%+ 5%

Au quatrième trimestre, les volumes en distribution finale atteignent 878 000 m3, en hausse de 10 %. À périmètre constant, la croissance des volumes est de 7 %, appelant les commentaires suivants :
 
  • en Europe, les volumes commercialisés en distribution finale atteignent 226 000 m3, en progression de 5 %, l'indice climatique sur la période revenant à un niveau conforme aux normales saisonnières ;
  • aux Caraïbes, les volumes commercialisés s'élèvent à 407 000 m3, en hausse de 6 %. La dynamique de croissance est restée soutenue tout au long de l'année se traduisant par de nouveaux gains de parts de marché ;
  • la zone Afrique affiche une forte croissance à 246 000 m3 (+ 21 %), progression ramenée à + 11 % corrigée des effets périmètres (Afrique du Sud et Djibouti). On notera une bonne progression des volumes de GPL (+ 8 %) et des bitumes en Afrique de l'Ouest (+ 62 %) dans un contexte de détérioration des marges unitaires pour ces derniers, liée aux effets de changes.
Sur l'ensemble de l'exercice 2016, les volumes en distribution finale atteignent 3,4 millions de m3, en progression de 17 % à périmètre réel et de 5 % à structure comparable.

Support et Services

L'activité Support et Services comprend le chiffre d'affaires de la Sara (raffinerie des Antilles) et l'ensemble des activités de shipping, négoce et services. Le chiffre d'affaires sur le quatrième trimestre est en retrait de 20 % à 148 millions d'euros. Ce retrait s'explique par le caractère fluctuant des activités de négoce et le décalage de livraisons d'un trimestre à l'autre notamment pour le négoce de bitumes.

Sur l'ensemble de l'exercice 2016, les volumes traités en négoce de produits pétroliers ont atteint 1,3 million de m3, en hausse de 19 % par rapport à 2015.

Stockage de produits liquides


Les recettes stockage globales du pôle Rubis Terminal, tenant compte de l'ensemble des dépôts sous gestion pris à 100 %, enregistrent une bonne croissance (+ 9 %) sur le quatrième trimestre, appelant les commentaires suivants :

France : + 2 %

  • l'activité pétrole, qui représente 78 % du total des facturations France, est en progression de 3 %, alors que sur la période, le marché pertinent France entière a enregistré une avance de 1,5 % des consommations de produits pétroliers ;
  • on note sur les autres produits (22 % des facturations France) une meilleure tendance sur le quatrième trimestre, notamment en chimie (+ 7 %), mélasse-oléagineux (+ 8 %) tandis que les engrais se maintiennent à un haut niveau. 

Hors France : + 23 %

  • le dépôt de Rotterdam affiche des recettes globales en retrait de 8 % en liaison avec le renouvellement de contrats spot en chimie tandis que les recettes fiouls lourds progressent de 2 %. Les nouvelles capacités construites en 2016 sont désormais réservées pour une location à hauteur de 80 % ;
  • les dépôts d'Anvers et de Ceyhan (Turquie), dont le chiffre d'affaires n'est pas consolidé (mise en équivalence), enregistrent une forte croissance tant en chimie pour Anvers (+ 26 %) qu'en produits pétroliers pour la Turquie (+ 46 %).

Sur la même période, le chiffre d'affaires négoce s'établit à 47 M€ (+ 13 %), et à 157 M€ (- 5 %) sur l'ensemble de l'exercice.

Sur l'ensemble de l'exercice 2016, le chiffre d'affaires consolidé stockage atteint 131 M€ (+ 2 %).
 

Prochain rendez-vous :

Résultats annuels 2016 le 13 mars 2017 (après Bourse)



 
01
fév

RUBIS : AUGMENTATION DE CAPITAL RÉSERVÉE AUX SALARIÉS DU GROUPE

Paris, le 1er février 2017

 
Communiqué au titre de l'information permanente
 
 
Le Collège de la Gérance, réuni le 2 janvier 2017, a décidé de faire usage de la délégation accordée par l'Assemblée Générale Mixte du 5 juin 2015, établie en application des articles
L. 3332-3 et suivants du Code du travail, afin de procéder à une augmentation de capital par émission d'actions réservée aux salariés éligibles des sociétés adhérentes au Plan d'Epargne d'Entreprise Rubis Avenir (sociétés ayant leur siège sur le territoire français) dans les conditions exposées ci-après.

Le montant nominal maximal autorisé par l'Assemblée Générale Mixte du 5 juin 2015, au titre augmentation de capital réservée aux salariés, s'élève à 700 000 euros (280 000 actions), sur lequel s'impute un montant de 161 610 euros (64 644 actions) correspondant à l'augmentation de capital réservée aux salariés de l'année 2016. La présente augmentation de capital est ainsi plafonnée à un montant nominal maximum de 538 390 euros correspondant à 215 356 actions Rubis.

Le prix de souscription, fixé à 61,40 euros, correspond, conformément à l'article L 3332-19 du Code du travail, à 80 % de la moyenne des cours cotés aux vingt séances de Bourse précédant la décision.

La période de souscription s'étendra du 20 mars au 7 avril 2017.

Les fonds investis en actions Rubis par l'intermédiaire du FCPE Rubis Avenir seront disponibles à l'issue d'une période de blocage de 5 ans sauf en cas de déblocage anticipé.

Les actions nouvelles porteront jouissance à compter du 1er janvier 2017 et seront assimilées aux actions existantes.

Le Fonds Commun de Placement Rubis Avenir a été mis en place en 2002 afin d'associer les salariés au capital de Rubis et renforcer ainsi le lien entre les salariés et l'entreprise. Depuis sa mise en place, Rubis a lancé chaque année une augmentation de capital réservée aux salariés. Toutes ces opérations ont remporté une large adhésion de la part des salariés du Groupe.

Au 31 décembre 2016, les salariés du Groupe détenaient 1,13 % du capital de Rubis par l'intermédiaire du Fonds Commun de Placement Rubis Avenir.

Ce communiqué constitue le document d'information requis en application des articles 212-4 5° et 212-5 6e du règlement général de l'AMF et de l'article 14 de l'instruction n° 2005-11 du 13 décembre 2005, diffusé sous forme de communiqué conformément à l'article 221-3 du règlement général de l'AMF.

*****