photo ©Lennart Van Roosendaal
 

Actualités

25
oct

EXERCICE PPI - SOCIÉTÉ EUROPÉENNE DE STOCKAGE (SES)

Un exercice Plan Particulier d’Intervention (PPI) aura lieu sur le site du terminal de stockage de SES le mercredi 25 octobre 2017 matin. 

Le PPI est un plan que la préfecture a obligation d’élaborer afin de gérer les moyens de secours en cas d’incident au sein d’une installation industrielle dont les conséquences dépasseraient l’enceinte de l’installation.
Des exercices PPI sont donc organisés à intervalles réguliers (ICPE Décret n°2005-1158 du 13 septembre 2005, article 11). Ils permettent à la préfecture de tester sa réponse opérationnelle lors d’une situation de crise simulée (déclenchement de la sirène PPI, coordination des acteurs engagés, SDIS, équipes en postes sur le site…).
Le dernier exercice de ce type avec SES avait été organisé en 2010.
03
oct

RUBIS RENFORCE SON ACTIVITE DE DISTRIBUTION DE CARBURANTS EN CORSE

Rubis rachète à la société EG Retail (France) SAS (anciennement EFR France) son activité de distribution de
carburants en Corse ainsi que les actifs logistiques associés.
Le groupe EG est un spécialiste de la distribution de carburants présent en Europe avec près de 2 700 sites
réalisant un chiffre d’affaires de 6 milliards d’euros.
L’opération porte sur :
- la commercialisation en Corse de carburants à travers un réseau de 17 distributeurs agréés opérant
actuellement sous enseigne BP, permettant à Rubis de devenir le numéro un local avec un réseau
de 64 stations ;
- la participation de 21,5 % détenue dans les dépôts pétroliers DPLC à Ajaccio et Bastia, portant la
participation de Rubis à 75 % ;
- la clientèle corse de la carte pétrolière « Go the easy way ».
Le réseau adoptera progressivement l'identité visuelle ViTO© en Corse, à l’issue d’une période de transition.
Cette opération s’inscrit dans la ligne stratégique de Rubis de saisir toutes opportunités de renforcement de
ses positions.
L’apport de ces nouveaux actifs et les synergies attendues contribueront positivement à la rentabilité du
Groupe dès leur acquisition définitive prévue fin octobre.
Prochain rendez-vous :
Chiffre d’affaires du 3e trimestre le 9 novembre 2017 (après Bourse)
13
sep

OURAGAN IRMA : RUBIS EST OPÉRATIONNEL EN ZONE CARAÏBES

13 septembre 2017, 16h00


Rubis gère le premier réseau de distribution de carburants dans l'arc des Caraïbes, représentant près de 400 stations-service.

Concernant les îles traversées par l'ouragan Irma entre les 5 et 7 septembre (Antigua, Saint-Barthélemy, îles Turques-et-Caïques), tous les dépôts de stockage sont opérationnels.

Des dégâts matériels ont touché un nombre marginal de stations (moins de 2 % du parc) à Saint-Barthélemy et sur les îles Turques-et-Caïques. À ce jour, la distribution de carburants a repris, notamment grâce à l'installation de groupes électrogènes. Les dégâts matériels seront couverts par les polices d'assurance du Groupe.

Par ailleurs, Rubis Antilles Guyane et Sara, la raffinerie du Groupe, se montrent solidaires et proactifs, en apportant des moyens humains, techniques et logistiques, et en organisant un soutien humanitaire auprès des sinistrés de Saint-Barthélemy, ainsi qu'à Saint Martin, où le Groupe n'est pas présent.

Implantations de Rubis dans les Caraïbes
07
sep

RUBIS: VOLUME D'ACTIVITÉ GLOBAL EN HAUSSE DE 11 % - RÉSULTAT NET EN HAUSSE DE 34 %

7 septembre 2017, 17h35


Le Conseil de Surveillance de Rubis, qui s'est tenu le 7 septembre, a approuvé les comptes arrêtés au 30 juin 2017.

Le premier semestre 2017 a bénéficié d'une bonne croissance organique, mesurée par une progression du volume global d'activité de 8 % à périmètre constant. Les acquisitions réalisées au premier semestre 2017 (Haïti et Turquie) ont apporté une contribution positive permettant aux résultats d'enregistrer une progression du ROC de 10 % (stable à périmètre égal).

La finalisation de l'acquisition des parts d'associés en Turquie s'est traduite par un profit non récurrent de 14 M€. Au total, le Groupe enregistre un résultat net record de 139 M€, en hausse de 34 % (+ 8 % à périmètre égal).

Les trois pôles d'activité du Groupe participent de cette progression, tirée tant par la croissance organique que par les acquisitions, lesquelles ont généré une forte contribution en termes de rentabilité :

• Rubis Énergie bénéficie d'une hausse des volumes distribués de 8 % (+ 4 % à structure constante) et génère une croissance du ROC de 13 % (+ 6 % à périmètre égal), tirée notamment par un rebond de l'activité et des marges dans le secteur bitume en Afrique ;

• Rubis Support et Services enregistre une forte reprise des volumes traités grâce notamment au secteur bitume. Cependant, la configuration de marge unitaire en retrait, laisse le ROC stable, hors charges non récurrentes ;

• Rubis Terminal bénéficie d'une forte croissance (+ 11 %) de ses recettes stockage (tous dépôts à 100 %). Rubis Terminal Petrol (Turquie) est consolidé en intégration globale depuis le 1er janvier avec une forte contribution aux résultats, permettant une croissance du ROC de 31 % (+ 7 % à structure comparable, hors charges non récurrentes).

CHIFFRES CLÉS PREMIER SEMESTRE
(en millions d'euros)20172016Variation
Chiffre d'affaires1 8151 45325 %
Résultat brut d'exploitation (RBE)23821312 %
Résultat opérationnel courant (ROC) dont17716010%
Rubis Énergie12611213%
Rubis Support et Services3133-7%
Rubis Terminal312431%
Résultat net part du Groupe13910434%
Capacité d'autofinancement18916515%
Investissements industriels8076 


La génération de cash-flow en hausse de 15 % sur la période témoigne de la qualité des résultats.

Fin avril, Rubis a finalisé le rachat de Dinasa en Haïti, devenant le premier distributeur de produits pétroliers de l'île et densifiant fortement son activité dans la région Caraïbes.

En juillet, Rubis a annoncé le rachat de Galana, premier distributeur de produits pétroliers à Madagascar, massifiant ainsi ses opérations dans l'océan Indien ainsi que l'acquisition de certains actifs de distribution de GPL au Portugal auprès de Repsol.

La situation financière du Groupe à l'issue de ces opérations reste solide avec un ratio d'endettement net rapporté au résultat brut d'exploitation (annualisé) de 1,4.

RUBIS ÉNERGIE : Distribution de produits pétroliers


Les cotations du propane sont en forte augmentation par rapport au premier semestre 2016 (+ 41 % en USD). Cette variation a été sans effet au niveau global (marge unitaire : + 2 %), impactant seule la zone Europe où un léger tassement de la marge unitaire a pu être observé (- 3 %) sur le segment GPL.

ÉVOLUTION DES VOLUMES COMMERCIALISÉS PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE AU PREMIER SEMESTRE
(en '000 m3)20172016VariationVariation à périmètre constant
Europe4264250%1%
Caraïbes90881811%-3%
Afrique49645110%10%
TOTAL1 8301 6948%2%
ÉVOLUTION DES VOLUMES COMMERCIALISÉS PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE
AU DEUXIÈME TRIMESTRE
(en '000 m3)T2 - 2017T2 - 2016VariationVariation à périmètre constant
Europe185193-4%-4%
Caraïbes49841520%-6%
Afrique2422343%3%
TOTAL92684210%-3%

Les volumes à périmètre réel ont enregistré une progression de 8 %. Les variations de périmètre sur la période concernent les Caraïbes, avec l'acquisition de Dinasa (Haïti). Corrigés de l'effet périmètre, les volumes enregistrent une avance de 2 % malgré un retrait de 1 % des volumes de GPL en Europe lié aux conditions climatiques défavorables (inférieures à la moyenne trentenaire et à 2016).

En corrigeant la zone Caraïbes d'éléments exceptionnels, arrêt d'un contrat de fourniture de fioul EDF gros vrac à faible marge en Martinique et grève en Guyane, les volumes Caraïbes sont en progression de 2 % et les volumes globaux à + 4 % (à périmètre égal).

Au niveau des marges unitaires, le retrait observé en Europe en GPL (- 3 %) a été compensé par le fort rebond dans le secteur bitume Afrique (+ 9 %), se traduisant par un maintien de la marge unitaire globale à un bon niveau.   

Au total, le ROC atteint un résultat record de 126 M€ (+ 13 %) :

• zone Europe (ROC : - 12 %) : le retrait est lié au facteur climatique, à un effet marge unitaire négatif et à un effet de base 2016. À périmètre constant, le ROC est en repli (- 11 %) ;

• zone Caraïbes (ROC : + 25 %) : les progressions marquées dans la zone Eastern Caribbean, grâce à la densification commerciale, ont été contrebalancées par un retrait à la Jamaïque lié au positionnement agressif du raffineur local. La situation a retrouvé son équilibre en fin de période. Les résultats intègrent la contribution de 2 mois de Haïti. À périmètre constant, le ROC est stable ;

• les résultats de la zone Afrique (ROC : + 33 %) sont tirés par le secteur bitume notamment au Nigéria. Le périmètre existant (Afrique du Sud, Maroc, Madagascar et la Réunion) continuant à bien progresser (+ 11 %).

RUBIS SUPPORT ET SERVICES : Raffinage, shipping et négoce-approvisionnement


Ce sous-ensemble regroupe les outils d'approvisionnement de Rubis Énergie en produits pétroliers :

• la participation de 71 % dans la raffinerie des Antilles (Sara) ;
• l'activité négoce-approvisionnement, basée à la Barbade et réalisant ses opérations à l'international ;
• en support-logistique, l'activité shipping (12 navires affrétés).

Le ROC enregistre un résultat de 31 M€ contre 33 M€ en 2016. Hors provision à caractère non récurrent, le ROC est stable.
Les résultats de la raffinerie Sara sont comptabilisés en vertu de la formule décret (9 % des fonds propres à la fin de l'exercice N-1) et sont stables par rapport à 2016.

Les volumes traités en négoce-approvisionnement-shipping de produits pétroliers et bitume sont en forte augmentation (+ 59 %) avec toutefois des marges unitaires inférieures à 2016 se traduisant par une stabilité du ROC, hors provision à caractère non récurrent.

RUBIS TERMINAL : Stockage de produits liquides


L'activité stockage fait apparaître une croissance des recettes de 35 % en données publiées en raison de l'intégration globale de Rubis Terminal Petrol (Turquie). Cependant, l'activité mesurée en recettes intégrant 100 % des actifs du périmètre (inchangé), progresse de 11 %, avec des facturations stockage atteignant 96,9 M€, représentant un trafic tous produits de 7,3 millions de tonnes en hausse de 14 %.

Cette croissance (11 %) se décompose par zone géographique comme suit :

• Stockage France : + 3 %, tiré par les recettes pétrole (+ 5 %) ;
• Stockage Europe du Nord : + 27 %, effet de l'augmentation des capacités fin 2016 avec un taux d'utilisation proche de 90 % ;
• Turquie : + 19 %, caractérisé par une forte croissance des flux en provenance et à destination de la région Nord Irak (Kurdistan).

Le résultat opérationnel courant publié est en hausse de 31 % à 31 M€. Toutefois, l'analyse de la performance sur la base d'un périmètre comparable, en intégrant la contribution en ROC d'Anvers (SME) et en corrigeant des charges non récurrentes, est en progression de 7 %.

PERSPECTIVES


La progression de l'activité et l'intégration des acquisitions sur le second semestre devraient conforter la croissance des résultats sur l'ensemble de l'exercice 2017.


Prochain rendez-vous :
Chiffre d'affaires du 3e trimestre le 9 novembre 2017 (après Bourse)
20
juil

RUBIS ACQUIERT LE LEADER DE LA DISTRIBUTION DE PRODUITS PÉTROLIERS À MADAGASCAR

Rubis réalise ce jour l’acquisition des sociétés du groupe Galana à Madagascar, premier distributeur de produits pétroliers du pays.

Avec 260 000 m3 de produits pétroliers distribués en 2016, Galana est actif sur les principaux segments de marché : réseau (71 stations-service), commercial (notamment secteurs minier et production d’électricité), GPL et lubrifiants. En support de son activité de distribution, la société dispose d’un outil logistique d’importation stratégique et autonome, constitué de l’unique stockage d’importation de produits pétroliers de l’île à Tamatave (260 000 m3) avec un accès maritime dédié.

Galana réunit ainsi l’ensemble des critères stratégiques recherchés par Rubis en distribution : une position de leader (30 % de part de marché) alliée à une position logistique unique.

Déjà présent à la Réunion (SRPP) dans la distribution de produits pétroliers (240 000 m3), Rubis à travers l’acquisition du groupe Galana, accroît fortement sa présence en distribution de carburants et fiouls dans l’océan Indien. La massification des volumes opérée dans cette zone en croissance devrait permettre de générer à terme des économies d’échelle (négoce et shipping).

Au cours de l’exercice 2016, le groupe Galana a réalisé un chiffre d’affaires de 215 millions de dollars.

L’acquisition est effective ce jour avec une entrée consolidation dans les comptes de Rubis rétroactive au 1er juillet 2017.


Prochain rendez-vous :
Résultats semestriels le 7 septembre 2017 (après Bourse)